Coordination sur un tandem

bosses-du-13.jpg


Photo: Cyclosportive "Les Bosses du 13" à MARSEILLE, le 25 Septembre 2012. (Descente du cole de la Gineste).

Se déplacer en tandem:

demande une bonne coordination surtout en mode compétition.

Le pilote du tandem dirige seul la conduite du vélo (freinage, passage des vitesses).

Le deuxième cycliste participe à l'effort de pédalage. La fréquence des deux pédaliers doit être la même. Si l'un s'arrête de pédaler, il bloque le second pédalier.   Les deux cyclistes du tandem doivent avoir une gestuelle aérodynamique ensemble dans le mouvement (négocier des virages).

Se déplacer en tandem handisport avec un sportif non-voyant:

Le pilote du tandem doit dire et faire ressentir à son co-équipier toutes les informations venant de l'extérieur. Il doit surtout lui indiquer le dénivelé à venir de la route pour qu'il puisse doser son effort et la sinuosité du parcours pour une tenue de route maximale.Dans une épreuve cyclosportive, pour une performance accrue, il est important que je renseigne Pascal sur les kilomètres restant à faire et les difficultés à passer.

Avec l'expérience accumulée depuis dix ans de pratique du tandem avec Pascal, je n'ai plus besoin de lui annoncer les virages, il ressent le mouvement du tandem adaptée à mon pilotage. Cependant, lors de virage très accentué (descente de col), je lui annonce "virage gauche ou droit serré". 

Une montée en tandem demande plus d'effort que pour un vélo. En effet, la longueur du tandem dégage une déperdition de rendement. Au contraire, lors de descente, le poids et la maîtrise du tandem 

nous permet d'atteindre des vitesses élevées.

En tandem handisport, valide et non-valide, nous concourrons pour la même performance.